Auteur du blog

Ma photo
Sans doute venez-vous de débarquer sur mon blog en suivant la piste de la douance, de la psychologie ou d'un tout autre sujet débattu ici, le temps d'un billet. Je suis un adulte à haut potentiel intellectuel/surdoué de 33 ans, diagnostiqué à 12 ans alors que je traversais les périodes les plus sombres de la genèse de mon existence sur terre. Aujourd'hui, je m'épanoui à la lumière de mes passions les plus dévorantes telles que l'astronomie, la photographie, les volcans, la psychologie analytique ou encore les bovins. N'hésitez pas à interagir avec moi sur certains de mes billets en y déposant vos propres commentaires. Même en l'absence de réaction de ma part, ceux-ci présentent toujours l'intérêt d'apporter des compléments d'information mais aussi de me donner matière à réfléchir personnellement...

lundi 16 mai 2011

Les différentes potentialités du surdoué : Pensée divergente !

Énoncé plusieurs fois dans mes documents, l'intelligence est plurielle. Ce sont les travaux de Howard Gardner (né en 1943) qui s'est spécialisé sur les "idiots savants", qui permirent de distinguer huit intelligences différentes :

  • Corporelle / kinesthésique. C'est l'intelligence des acteurs, danseurs, athlètes, des bricoleurs aux chirurgiens en passant par les techniciens, ainsi que les artisans. Elle correspond à l'habilité du corps et des mains.
  • Interpersonnelle. L'intelligence des diplomates, syndicalistes, médiateurs. Elle correspond à la facilité d'entrer en relation, se mélanger, s'intégrer et s'acclimater facilement à n'importe quel milieu.
  • Intrapersonnelle. L'intelligence des écrivains, des "sages", des mystiques, des philosophes. Elle permet une très bonne connaissance de soi-même.
  • Musicale / rythmique. L'intelligence des musiciens mais aussi des "techniciens" du son. Elle se remarque chez ceux qui se mettent à danser sur le moindre rythme et chez ceux doués pour les langues étrangères dont ils prennent facilement l'accent.
  • Verbale / linguistique. L'intelligence des écrivains, des orateurs, des hommes politiques, des publicitaires, des journalistes. Ils aiment lire, parlent facilement, aiment raconter des histoires et en entendre, ils aiment les jeux de mots, y compris les calembours !
  • Visuelle / spatiale. L'intelligence des architectes, des peintres, des photographes, des sculpteurs, des illusionnistes mais aussi des navigateurs. Elle facilite la création d'images mentales, la perception précise du monde visible dans ses trois dimensions. C'est aussi celle des stratèges et des metteurs en scène.
  • Naturaliste. L'intelligence du biologiste au psychologue, du sociologue à l'astronome. Capacité de reconnaître et à classer, à identifier des formes et des structures dans la nature, sous ses formes minérale, végétale ou animale.

Dans la même configuration, on constate que le surdouement est également pluriel et peut très bien se manifester avec des intensités différentes selon les domaines. Suite à mes nombreuses lectures et recoupements personnels, on distingue au moins 5 facteurs différents dans l'expression du surdouement d'une personne indépendamment de ces huit intelligences :

  • Rapidité du traitement d'une information
  • Efficience élevée de la mémoire à court, moyen et long terme
  • Résolution aisée de problèmes arithmétiques complexes
  • Perspicacité et lucidité d'un raisonnement sur une liste d'idées
  • Créativité et pensée divergente

Joy Paul Guilford (1897 – 1987) est un psychologue américain, connu notamment pour ses travaux sur l'intelligence et sa critique du facteur G de Spearman. Au cours des années 60, il a élaboré des « tests de créativité » qui cherchent à évaluer la fluidité, la flexibilité, l’originalité, les capacités d’élaboration et d’inventivité de l’intelligence. 

Sciences humaines.com : "Ils proposent et mettent à l'épreuve, par la construction de tests toujours utilisés, l'idée selon laquelle la créativité s'appuie sur des opérations intellectuelles, et tout particulièrement sur la pensée divergente, cette capacité à trouver un grand nombre d'idées à partir d'un stimulus unique. Les vingt dernières années vont voir se développer une approche cognitive du domaine. Des recherches expérimentales, des études de cas et des simulations en intelligence artificielle vont permettre l'exploration des représentations mentales ainsi que des traitements de l'information lors de l'acte créatif.".

En 1997, le passage de ces tests de Guilford chez une psychologue révélèrent à ma très grande surprise un taux de créativité absolu (la valeur la plus élevée ayant été atteinte), ce qui est synonyme de la manifestation dans mon cerveau d'une pensée très exceptionnellement divergente détenue par une très petite minorité d'individus. Je n'en porte aucune fierté mais ces tests parallèlement effectués à mon Q.I avaient juste pour but d'étudier le fonctionnement de ma pensée et sur ce point, ce fut plutôt très réussi !
Humilité et prudence étant de mise avec n'importe quel test d'intelligence, le Quotient de Créativité (Q.C) tout comme le Quotient Intellectuel (Q.I) sont les expressions de hauts potentiels disponibles dans un individu mais rien ne certifie que celles-ci se concrétiseront par une invention éclatante de l'individu au cours de sa vie.

Howard Gardner démontra au travers de ses travaux et son étonnement que des personnes fortement troublées psychologiquement ou privées physiquement, partiellement ou totalement, d'une faculté intellectuelle bien précise sont parfaitement capables d'en assumer d'autres. Devant mon impossibilité de résoudre des problèmes arithmétiques complexes correspondant à mon niveau intellectuel dans la partie verbale, à cause de ma dyspraxie et autres troubles dans le domaine visuo-spatial, les tests de Guilford ont eu le mérite de valider une manifestation particulièrement palpable de mon surdouement.

Aucun commentaire:

Messages les plus consultés