Auteur du blog

Ma photo
Sans doute venez-vous de débarquer sur mon blog en suivant la piste de la douance, de la psychologie ou d'un tout autre sujet débattu ici, le temps d'un billet. Je suis un adulte à haut potentiel intellectuel/surdoué de 35 ans, diagnostiqué à 12 ans alors que je traversais les périodes les plus sombres de la genèse de mon existence sur terre. Aujourd'hui, je m'épanoui à la lumière de mes passions les plus dévorantes telles que l'astronomie, la photographie, les volcans, la psychologie analytique ou encore les bovins. N'hésitez pas à interagir avec moi sur certains de mes billets en y déposant vos propres commentaires. Même en l'absence de réaction de ma part, ceux-ci présentent toujours l'intérêt d'apporter des compléments d'information mais aussi de me donner matière à réfléchir personnellement...

dimanche 5 juin 2011

La philosophie...Un grand tiroir à multiples compartiments

Je n'ai jamais fait d'études supérieures universitaires en philosophie ou en lettres. Le niveau en philosophie était par ailleurs tout ce qu'il y a de plus banal lors du passage de mon BAC STI en 2001 et cette même matière fut inexistante dans le barème de mon CAP/BEP, tout comme dans celui de mon BTS. Je ne me suis jamais gavé de livres dans ce domaine, bien loin de là ; D'ailleurs, quand je ne souhaite pas approfondir un sujet qui ne m'intéresse pas suffisamment (au pire, pas du tout), ce n'est pas la peine d'insister car mon mental n'est absolument pas prêt à créer/produire. Pourtant, la métaphysique et la philosophie sont deux domaines avec lesquels je me suis toujours senti à l'aise, même en ne les étudiant pas, curieux non ? 

C'est la philosophie purement intuitive, en écoutant mon fond intérieur et en me fiant à mes observations, qui est mon école. Tout cela se retrouve dans ma façon d'agir qui gouverne jusque-là toute ma vie : Me lancer que lorsque je me sens tout à fait certain de produire le meilleur de moi-même pour ne pas écorcher le sacré-saint perfectionnisme dont je ne souhaite jamais perdre de vue en photographie comme partout d'ailleurs. Je sens, je sais quand je suis prêt ou non, c'est tout, je n'arrive presque jamais à l'expliquer, ce sont les mystères de l'hémisphère droit prééminent dans mon mode de fonctionnement intellectuel. Dès que je ne crois plus en le chemin du savoir emprunté, inutile d'insister : Il me faut y revenir plus tard en attendant le feu libérateur de la motivation ou considérer, au pire, le dossier comme définitivement clos. A ce sujet, j'ai justement posté un billet sur mon blog ELECTRONS LIBRES pour expliquer ma façon de sonder les contours indéfinissables de la connaissance et raisons de l'absence de limitation à de l'approximatif dans ma créativité artistique ou dans mes raisonnements de l'ordre de la synthèse littéraire.

Que ce soit dans le secteur du sport de haut niveau, dans la poursuite d'une oeuvre littéraire, artistique ou scientifique, il faut croire très fermement en ce que l'on produit, en ce que l'on recherche avec aliénation. La douance est un merveilleux cadeau de la nature qui est richesse, lueur sainte qui guide vers des solutions inespérées, incroyables mais sans mental (rigueur, hargne, combativité et surtout maîtrise de soi), le talent "très supérieur" représenté par un QI marginal n'est rien ! 
C'est bien la raison pour laquelle les enfants à haut potentiel intellectuel sont pour beaucoup en échec scolaire, victimes de leur hypersensibilité ainsi que lucidité ne permettant aucun aveuglement par rapport à l'environnement mais surtout, surtout...De leur manque de confiance en eux récurrente qui constituent un très mauvais mental. Il ne faut donc pas s'étonner que face à la violence des autres enfants qui ont un bon mental (en primaire ou au collège) et de ce monde terriblement hostile où on a l'impression d'être un succulent morceau de gigot lancé dans une mare de piranhas, mon destin se soit brisé si jeune et que nous soyons (ou ayant été) si nombreux à être si malheureux d'un potentiel pourtant jugé "remarquable".

Comme tous les "haut potentiel", j'ai un goût certain pour la compréhension du fond des choses et je ne pouvais aborder la péninsule "Philosophie" sans en décortiquer la composition catégorique "multicompartimentionnelle" comme un chimiste dans son laboratoire ne peut s'aventurer à des expérimentations hasardeuses (dangereuses ?!?) sans en connaître au minimum les quelques rudiments de compositions existantes. Comme dit plus haut, je ne suis absolument pas un spécialiste de philosophie (aucun cours ni aucun cursus spécialisé) et je me suis hasardé à en donner rapidement une architecture "lisible" des différents sous-domaines qui la compose, en tous les cas telle que je la perçois :


La philosophie n'est pas une grosse boîte noire dans laquelle on range toutes les connaissances n'importe comment, les tiroirs existent :

  • Ontologie
  • Théologie
  • Cosmologie
  • Psychologie
  • Sociologie
  • Métaphysique

En ligne de mire de l'individu à "haut potentiel", la philosophie permet d'explorer le monde en essayant d'y repérer une logique dans le respect d'une éthique. La rigueur dans ma vie de tous les jours est chose très rassurante. J'ai toujours aimé l'ordre dans mes pensées. J'ai rencontré cette rigueur au cours de mes études techniques et j'en fus ravi. Le passé, le présent et le devenir ne sont pas régis par une équation mathématique et c'est ce qui fait le charme d'une existence, entre la pleine lumière et le noir des chutes de charbon imprévues sur le sentier vacillant d'objectifs sans cesse reconsidérés. 
Les gens bons (souvent des "haut potentiel" !) qui ignorent la notion de stoïcisme se font manger tout cru s'ils sont désarmés d'arguments ; le charbon de la vie qui dégringole du plafond est une adversité continuelle et seuls les "chevaux de la philosophie" ou ceux de Dieu permettent de tirer le char du "pèlerin de la connaissance", même quand le moral n'est vraiment pas bon.

N'est-il pas vrai que dans la Bible le prophète fidèle Elie fut emporté vers le ciel sur un char de feu ?

Si vous ne croyez pas en Dieu, croyez au moins fidèlement en la philosophie. L'un comme l'autre sont le merveilleux apprentissage de la sagesse...

Aucun commentaire:

Messages les plus consultés