Auteur du blog

Ma photo
Sans doute venez-vous de débarquer sur mon blog en suivant la piste de la douance, de la psychologie ou d'un tout autre sujet débattu ici, le temps d'un billet. Je suis un adulte à haut potentiel intellectuel/surdoué de 35 ans, diagnostiqué à 12 ans alors que je traversais les périodes les plus sombres de la genèse de mon existence sur terre. Aujourd'hui, je m'épanoui à la lumière de mes passions les plus dévorantes telles que l'astronomie, la photographie, les volcans, la psychologie analytique ou encore les bovins. N'hésitez pas à interagir avec moi sur certains de mes billets en y déposant vos propres commentaires. Même en l'absence de réaction de ma part, ceux-ci présentent toujours l'intérêt d'apporter des compléments d'information mais aussi de me donner matière à réfléchir personnellement...

mardi 3 janvier 2012

A dangerous methode - Une méthode dangereuse : Freud, Jung et Sabina Spielrein


Jeudi 29 décembre 2011, je me suis rendu au cinéma, chose que je ne fais presque jamais car je suis un très grand actif, un très grand productif pour être exact...Or, au cinéma, c'est la prédominance de la passivité du regard. Pour regarder un film, il faut savoir couper totalement le mental créateur tricotant sans arrêt de mon cerveau afin d'obtenir la marge de manœuvre suffisante pour se laisser aller à la contemplation mais point d'action personnelle possible. Beaucoup ont été voir le film INTOUCHABLES, moi non. Qu'est-ce qui a bien pu alors m'encourager, pour cette fois seulement, à me rendre dans une pièce obscure pour voir une oeuvre cinématographique avant sa sortie sur disque optique ? Le sujet traité, bien évidemment : la psychanalyse ! L'un des protagonistes en piste surtout : Carl Gustav JUNG (1875 - 1961) !

Comprendre le fonctionnement de cet autre (miroir permanent de nous-mêmes), comprendre le fonctionnement du monde...Voici un défi, une sensibilité profonde m'ayant toujours animé depuis les premiers instants de mon existence, sans doute la manifestation normale de mon intelligence qualitative. Mais dans tout cela, tout d'abord, pourquoi appelle t-on la psychanalyse, la psychanalyse ? Une question pouvant sembler totalement idiote mais oh combien , au contraire, pleine de recherche de sens. Le mot "psychanalyse" est tout simplement la somme du préfixe "psych-" provenant du mot "psychologie" et le suffixe "-analyse". Conclusion, la psychanalyse est ni plus, ni moins que le résultat logique formé de la combinaison entre psychologie et analyse. Rien d'étonnant à cela lorsqu'on consulte notamment la biographie de JUNG dans laquelle on le désigne souvent comme le fondateur de la psychologie analytique. FREUD utilisera par ailleurs le terme "psycho-analyse" jusqu'en 1913 pour désigner son activité. La psychanalyse est avant tout une aventure humaine se basant notamment sur l'exploration de l'inconscient pour comprendre le comportement conscient d'un individu. Il convient toutefois de soulever l'amalgame fâcheux possible à ne pas faire entre la "psycho-analyse" de FREUD et la psychologie analytique de Carl Gustav JUNG, celui-ci indiquant lui-même qu' "une psychanalyse est tout d'abord Freudienne" lors de la première publication de son ouvrage clé de 770 pages "Métamorphoses de l'âme et ses symboles" en 1912 (réactualisé trois fois en 1924, 1937 et 1950).

L'objet du film "Une méthode dangereuse" relate justement les tensions de plus en plus vigoureuses entre FREUD et JUNG conduisant à leur rupture en 1913. A partir de cette même année, JUNG commence à développer sa psychologie analytique. Créée initialement pour se différencier très nettement de la psychanalyse de Sigmund Freud, elle se tourne très précisément vers l'investigation de l'inconscient, c'est-à-dire en direction de la psyché individuelle. Beaucoup plus riche, complète, mystique et passionnante que la psychanalyse Freudienne, je suis un total adepte de la psychanalyse Jungienne. André MALRAUX lui-même ne cachait pas sa convergence de points de vues avec JUNG préférant utiliser le terme "irrationnel" à celui d’inconscient individuel ou collectif. Cette psychanalyse analytique compte aujourd'hui et depuis toujours de nombreux continuateurs, organisés en divers organismes un peu partout sur la planète. Le travail de Carl Gustav JUNG fut tellement à la base d'innovations fondamentales pour la psychologie qu'il est très difficile de recenser la totalité de la littérature multi-disciplinaire en découlant.

WIKIPEDIA : "La faisant reposer sur une conception objective de la psyché, Jung a établi sa théorie en développant des concepts clés du domaine de la psychologie et de la psychanalyse, tels celui d'« inconscient collectif », d'« archétype » ou de « synchronicité ». Elle se distingue par sa prise en compte des mythes et traditions, révélateurs de la psyché, de toutes les époques et de tous les continents, par le rêve comme élément central de communication avec l'inconscient et par l'existence d'instances psychiques autonomes comme l'anima pour l'homme ou l'animus pour la femme, la persona ou l'ombre, communs aux deux sexes.

Considérant que le psychisme d'un individu est constitué aussi bien d'éléments de la vie personnelle du sujet que de représentations faisant appel aux mythes et symboles universels, la psychothérapie liée à la psychologie analytique se structure autour du patient et vise au développement du « Soi », par la découverte de cette totalité psychique à travers la notion d'individuation.

Le psychiatre suisse et ses continuateurs, dépassent en outre le cadre épistémologique de la psychanalyse freudienne pour explorer des disciplines comme la science physique ou les types de personnalités, qu'ils incluent dans une théorie psychique dite « analytique ». Cette intégration d'autres disciplines a provoqué des divergences théoriques nombreuses et les critiques de tous bords ont mis en cause la psychologie analytique, accusée d'être une « psychologie des races », voire une mystique."

Très bien perçu de l'église, Carl Gustav JUNG est notamment persuadé en l'existence d'un inconscient collectif différent fédérant chaque peuple. Sans nul doute existe-t-il donc un inconscient collectif spécifique au peuple français construit au fur et à mesure des siècles. Se faisant, pour lui, d'une façon générale, au delà de toute religion, tout être humain a besoin d'imaginaire, de rêves, de fantasmes pour vivre équilibré et se montre donc dans sa démarche particulièrement démonstratif sur l’irrationnelle existence obligatoire d'un ou de plusieurs Dieux en chacun de nous, mythologies antiques et Bible constituant un ensemble parfaitement cohérent pour mener tout personne vers une réalisation positive de son "soi". C'est ce mysticisme effronté de JUNG qui constituera très précisément le principal argument de FREUD pour justifier leur rupture...

2 commentaires:

@nne a dit…

..."Il tombe sous le sens que Dieu était une solution, et qu’on n’en trouvera jamais une aussi satisfaisante"...

Emil Michel Cioran, « De l’inconvénient d’être né” (1973)

Anonyme a dit…

Bonjour, je suis juriste, j ai toujours été passionnée de psychologie, je fais une analyse yungienne et m interroge beaucoup sur min intelligence, d' ou ma présence, la question que je me posais était : faut il passer par une analyse pour comprendre que l on a un potentiel intellectuel ? J ai lu qq livres sur les surdoues cet été et je me pose beaucoup de questions ... J ai certaines caractéristiques mais personne a part 2 prof n a jamais soulève chez moi cette particularité ... Je passerai bien un test mais j ai peur .. Sinon, c est extraordinaire de faire interpréter ses rêves, une vraie aventure ...

Messages les plus consultés