Auteur du blog

Ma photo
Sans doute venez-vous de débarquer sur mon blog en suivant la piste de la douance, de la psychologie ou d'un tout autre sujet débattu ici, le temps d'un billet. Je suis un adulte à haut potentiel intellectuel/surdoué de 33 ans, diagnostiqué à 12 ans alors que je traversais les périodes les plus sombres de la genèse de mon existence sur terre. Aujourd'hui, je m'épanoui à la lumière de mes passions les plus dévorantes telles que l'astronomie, la photographie, les volcans, la psychologie analytique ou encore les bovins. N'hésitez pas à interagir avec moi sur certains de mes billets en y déposant vos propres commentaires. Même en l'absence de réaction de ma part, ceux-ci présentent toujours l'intérêt d'apporter des compléments d'information mais aussi de me donner matière à réfléchir personnellement...

jeudi 5 avril 2012

Raymonde Hazan parle des surdoués

Depuis quelques jours, c'est au tour de la psychanalyste Raymonde Hazan, surdouée elle-même, de s'aventurer sur la douance. Une façon d'aborder le sujet qui ne manquera pas de vous interpeller tant sur le contenu que dans la forme elle-même, surtout si vous appartenez à cette frange de la population. La publication des vidéos est d'ailleurs progressive et il se pourrait bien qu'à l'heure où je partage les quelques sujets ci-dessous particulièrement perspicaces, des nouvelles aient été déjà mises en ligne concernant d'autres perspectives de cette différence de fonctionnement cognitif. C'est parti (!) :

Tout d'abord, l'introduction :



HPI ou HPE QI ?



Discours aux parents (partie 1) :



Discours aux parents (partie 2) :



La souffrance du surdoué :



La fragilité du surdoué :



Force et sensibilité du surdoué :



Perception des autres sur le monde du surdoué :


Le mariage pour le surdoué : 



En définitive, vous souhaitez par delà même participez à nos débats très fortement animés entre surdoués (HPE, HPI, HPE QI...), bienvenue sur Les surdoués de France et de Navarre (Facebook). Ultérieurement, j'ai bien entendu prévu d'archiver ces témoignages à plus long terme au sein de la galerie vidéos de mon propre témoignage appartenant à mon site internet.

A bientôt !

8 commentaires:

Anonyme a dit…

Je me demande si cette psychanalyste est vraiment fiable. Les informations qu’elle livre dans ces vidéos ne sont pas très fournies ni étayées. Même si entre surdoués «on se comprend» et l’on peut donc prendre des racourcis, n’est-ce pas un peu pauvre comme analyse ? Et que penser des redites ?
Ce qui ressort principalement de ces vidéos, à première vue, c’est que cette dame a visiblement envie de parler d’elle. Ce qui est légitime, mais ce n’est pas forcément utile à autrui.

Arnaud FIOCRET a dit…

En réponse à votre commentaire.

Ma logique personnelle fut toujours de considérer qu'il n'y a que les personnes n'agissant point pour un but qui soient les seules réellement condamnables ; l'erreur ou la maladresse n'étant seulement que des défauts et non des arguments pour condamnation d'autrui.

Agir publiquement, c'est forcément s'exposer aux critiques. Ainsi, suis-je naturellement bienveillant envers les gens prenant le parti pour une cause.

Pour ma part, ce qui ressort de ces vidéos, c'est le témoignage d'une personne au vécu surtout très difficile et parlant donc par expérience ainsi que sensibilité personnelle.

Elle a visiblement envie de parler d'elle, vous dites ? Elle ne fait ni plus, ni moins à l'oral qu'une introspection des plus honorables comme Montaigne le fit lui-même par là la plume au XVIème siècle :

"(...)Si c'eût été pour rechercher la faveur du monde, je me fusse mieux paré et me présenterais en une marche étudiée. Je veux qu'on m'y voie en ma façon simple, naturelle et ordinaire, sans contention ni artifice : car c'est moi que je peins. Mes défauts s'y liront au vif, et ma forme naïve, autant que la révérence publique me l'a permis. Que si j'eusse été entre ces nations qu'on dit vivre encore sous la douce liberté des premières lois de nature, je t'assure que je m'y fusse très volontiers peint tout entier, et tout nu. Ainsi, lecteur, je suis moi-même la matière de mon livre (...)"

N'est-il pas vrai que l'on parle souvent trop de soi ? La douceur de la soie se fait si rare en ce monde si abrasif...

Anonyme a dit…

Vous avez raison. Il est légitime de témoigner et de parler de soi. Et il faut louer ceux qui osent prendre parti pour une cause même si leur façon de le faire ne nous plait pas sous tous les angles.

Je me pose quand même des questions sur le positionnement professionnel de cette personne dont l’intention de parole prétend sans doute dépasser le simple témoignage personnel.

Témoigner : oui. Mais soigner ?

nini a dit…

Bises Arnaud ;) et un grand MERCI !

Anonyme a dit…

Je ressens aussi trop de projection de sa propre expérience, mais je reconnais très bien les lignes directrices, étant moi-même dans ce cas.

J'ose maintenant le dire publiquement parce que j'en avais honte.

Zéo Zigzags

Anonyme a dit…

Je confirme que le "surdoué" ne supporte pas les neuroleptiques...
J'aimerais que cela soit entendu et compris par les spécialistes...

Anonyme a dit…

Pour faire court, génial!!!

Anonyme a dit…

Effectivement aucune qualification pour parler de la douance, en tous cas pas plus que mon boucher. Aucun diplôme en psychologie. Recherches faites sur un autre forum, personne n'a pu trouver d'appartenance à une quelconque société de psychanalyse. Dans d'autres vidéos (y'avait eu une émission sur la célèbre et très sérieuse chaîne W9) elle est présentée comme médecin, à ma connaissance il n'y a pas eu rectification.
Elle utilise les termes de "thèse", "travaux de recherche", "psy", "chercheur", de manière tendancieuse.
A l'écouter elle possède 2 ou 3 doctorat et travaille comme chercheur en psychologie.
Rien est innocent.

Bref, une personne qui s'auto-proclame spécialiste, comme tant d'autres...
J'ai d’ailleurs un gros doute sur sa douance. Ses analyses sont, pour moi, extrêmement light.

Messages les plus consultés