Auteur du blog

Ma photo
Sans doute venez-vous de débarquer sur mon blog en suivant la piste de la douance, de la psychologie ou d'un tout autre sujet débattu ici, le temps d'un billet. Je suis un adulte à haut potentiel intellectuel/surdoué de 33 ans, diagnostiqué à 12 ans alors que je traversais les périodes les plus sombres de la genèse de mon existence sur terre. Aujourd'hui, je m'épanoui à la lumière de mes passions les plus dévorantes telles que l'astronomie, la photographie, les volcans, la psychologie analytique ou encore les bovins. N'hésitez pas à interagir avec moi sur certains de mes billets en y déposant vos propres commentaires. Même en l'absence de réaction de ma part, ceux-ci présentent toujours l'intérêt d'apporter des compléments d'information mais aussi de me donner matière à réfléchir personnellement...

mercredi 10 octobre 2012

Des nouvelles du jeune Christian, 14 ans et demi, qui risquait l'expulsion de France

De très bonnes nouvelles sur la suite du risque d'expulsion du jeune surdoué Christian. Le RESF (Réseau Education Sans Frontières) a consacré un article détaillé à son sujet il y a deux jours à peine (Article original) dont je cite :

"L’adolescent surdoué de 14 ans dont les parents sont originaires du Cameroun, et qui était menacé d’expulsion depuis quelques peu, va pouvoir continuer ses études sereinement sur le territoire français. Le Réseau Education Sans Frontière (RESF) et la préfecture des Yvelines, dans la région parisienne, où résident le jeune homme et sa famille, ont annoncé le 04 octobre dernier la régularisation temporaire de la situation de séjour de ses parents. Etudiant en médecine à la faculté de Paris-Diderot après avoir eu son bac avec trois ans d’avance, le jeune homme de 14 ans a risqué l’expulsion, après que son père Jean, un électricien n’aie pas obtenu le renouvellement de sa carte de séjour et reçu fin septembre une « Obligation de quitter le territoire français » (OQTF). Son cas a directement causé une forte mobilisation en France. Le Réseau Éducation sans frontières (RESF) qui s’occupe des cas d’enfants dont les parents sont menacés d’expulsion, s'est ému de cette situation et s'est emparé du dossier. Ils ont engagé un recours devant le tribunal administratif de Versailles, juridiction rattachée au lieu de vie de la famille, argumentant que Jean le père de Christian s’est vu refusé sa demande de régularisation, alors qu’il remplit toutes les conditions administratives pour son obtention. L’affaire a rapidement viré à la polémique politique. Christian et sa famille ont reçu dans leur démarche, le soutien de Philippe Esnol, sénateur-maire (PS) de Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines). Le parlementaire avait interpellé le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, sur la question, demandant « que le brillant élève puisse poursuivre ses grandes études d’une durée de sept ans à la faculté de médecine de Paris. »"

Ouf ! Vive la République, Vive la France ! Vive le savoir vivre ensemble...Et la victoire du bon sens !

Aucun commentaire:

Messages les plus consultés