Auteur du blog

Ma photo
Sans doute venez-vous de débarquer sur mon blog en suivant la piste de la douance, de la psychologie ou d'un tout autre sujet débattu ici, le temps d'un billet. Je suis un adulte à haut potentiel intellectuel/surdoué de 35 ans, diagnostiqué à 12 ans alors que je traversais les périodes les plus sombres de la genèse de mon existence sur terre. Aujourd'hui, je m'épanoui à la lumière de mes passions les plus dévorantes telles que l'astronomie, la photographie, les volcans, la psychologie analytique ou encore les bovins. N'hésitez pas à interagir avec moi sur certains de mes billets en y déposant vos propres commentaires. Même en l'absence de réaction de ma part, ceux-ci présentent toujours l'intérêt d'apporter des compléments d'information mais aussi de me donner matière à réfléchir personnellement...

vendredi 1 mars 2013

Petite pensée collective pour ceux qui m'écrivent et raffinements spirituels...

Vous avez été nombreux à m'écrire et vous êtes nombreux à témoigner de vos vécus zébrés en privé par courriels. Comme tout esprit à haut potentiel, j'ai le bon goût d'avoir un nombre écrasant de centres d'intérêts tentaculaires mobilisant fortement mon emploi du temps mais le contre-coup d'un esprit atypique comme le mien (je ne peux rien vous cacher puisque vous êtes bien placé pour comprendre ma façon d'évoluer en "tout ou rien") s'illustre par ma fréquente absence de réponse. Je suis conscient que l'absence de réponse est sans aucun doute pas du tout agréable pour mes correspondants. Je tenais en ce premier jour du mois de mars 2013 à saluer publiquement vos courageux témoignages, confidences et vous indiquer tout le plaisir que j'ai de vous lire et m'excuser pour mon silence. 

Depuis novembre 2012, j'ai pris temporairement de la distance avec mes blogs et la photo car je me suis pris de passion pour de nouveaux sujets tels que l'astrologie (tournée vers le relationnel de préférence), science ayant des liens très proches avec la psychologie. Ma mère pratique l'astrologie depuis près de trente ans en amatrice mais ce n'est que ces quatre derniers mois que j'ai commencé à m'investir fortement pour ce sujet en achetant mes propres livres, bien que la très abondante bibliothèque de plus d'une cinquantaine de références de qualité de ma mère représente une source de données d'une grande richesse pour travailler. Parallèlement  dans le même temps, j'ai débuté la lecture de la grande biographie Flammarion de Carl Gustav Jung affichant 980 pages au compteur (laquelle, je ne suis qu'à la moitié à la date d'écriture de ce billet car je ne lis pas tous les soirs/jours et j'ai parfois besoin de beaucoup de recul pour digérer chaque partie étudiée) mais également, je me suis plongé, non sans difficulté, dans l'ouvrage sur l'estime de soi "Imparfaits, libres mais heureux" de Christophe André. L'estime de soi étant indiscutablement l'un des piliers psychologico-moteurs majeurs d'une personnalité humaine, cette exploration représente une valeur culturelle ajoutée non négligeable. Ainsi est venu le temps de l'introspection...

Suite à une très étonnante relation éclair en 2011 dont la durée de vie n'excéda pas un mois à l'impact véritablement cataclysmique sur ma vie car première source indirecte de profonds bouleversements existentiels personnels survenus à l'âge de 28 ans (reconsidération des impacts de ma surdouance découverte à la préadolescence, naissance de ce blog, construction et mise en ligne de mon portail internet actuel, co-fondateur de rencontres mensuelles de surefficients intellectuels, constitution d'un groupe d'amis surdoués), je pensais en avoir terminé avec les surprises évolutives des plus estomaquantes mais "Le Grand Maître" sait s'y prendre pour nous perturber lorsque mûrissement obligatoire, l'individu concerné est dans le devoir d'accomplir. On ne maîtrise rien ou tout du moins au mieux pas grand-chose du destin, surtout pas la survenue d’évènements très marquants comme ma rencontre sentimentale percutante intervenue au cours du même mois de novembre 2012 avec une jeune femme dont la maturité et l'intelligence forts rassurantes bousculèrent totalement mon agenda initial. La fertilité à terme de cette relation de couple que je considère déjà comme la plus importante de toute ma vie est dès lors assurée par sa très forte propension à encourager une profonde métamorphose intérieure par la voie de la maturation émotionnelle et par l'exploration de bien nombreuses nouvelles questions spirituelles.

La vie est dominée par le hasard que je reconsidère volontiers en providences, plus ou moins pré-écrites sur le ruban chronologique du dessein. En étudiant l'astrologie, j'ai fini par comprendre que ces mutations profondes portaient un nom : "Le retour de Saturne". Planète pourtant très mal aimée de la plupart des astrologues car considérée comme maléfique, j'ai appris à porter Saturne très chaleureusement dans mon coeur en acceptant le chemin de maturation qu'elle m'invite à prendre, la considérant plutôt comme un maître bienveillant et instructif que comme un instigateur sans pitié de blocages. Tous les 30 ans environ à compter de notre date de nativité (durée de sa révolution solaire), Saturne vient rebattre les cartes fondatrices/karmiques dans nos vies lorsque celle-ci rejoint la position qu'elle occupait au moment de notre naissance. Résultat : Entre l'âge de 27 et 32 ans et entre l'âge de 58 et 62 ans, tout individu connaît dans sa vie au moins deux périodes d'une durée d'environ 4-5 ans où les grandes décisions existentielles sont prises pour les 26 prochaines années. Le premier "retour de Saturne" que je vis depuis trois ans est de très loin le plus remarquable, le plus spectaculaire car il se produit au moment où je quitte la jeunesse pour entrer vraiment dans ma vie d'adulte. Mes 30 ans représente une véritable barrière psycho-temporelle entre passé et avenir dont le simple fait de l'avoir traversé fut véritablement perturbant et transformateur. Depuis ce basculement, je ne me suis jamais senti autant "homme" avec cette touche de sévérité et cette nécessité de prendre des décisions claires, sans détour.

Au moment précis où intervinrent mes 30 ans en octobre 2012, j'ai immédiatement ressenti l'impact de ce grand virage de questionnements et de nouvelles orientations. Je n'ai pas hésité une seule seconde à épouser les nouvelles courbures de mon chemin de vie en démolissant les constructions branlantes du passé afin d'assurer la longévité de mes concepts les plus solides ; tournure d'autant plus facilitée que mon Saturne natal situé dans le signe de la Balance est exalté (statut dans lequel Saturne s'exprime avec le plus d'aisance puisque la Balance est le signe des raffinements, celui régissant les lois et à la recherche permanente d'équilibre). Mon couple actuel, lié d'un amour bien plus profond que tout ce que j'ai pu connaître jadis avec laquelle je me sens faire totalement corps sur un bon nombre d'objectifs à très long terme, s'inscrit sans aucun doute dans ce processus sévère d'enracinement puisque ma planète Vénus (planète de l'amour, de l'art et des sentiments), située également en domicile dans ce signe, est conjointe nativement à Saturne. Avec cette conjonction Vénus-Saturne natale, vous pourrez vous attendre à ce que mes travaux artistiques en photo, mes sujets de prédilection et ma vision de l'art en général connaissent également encore, pendant les deux prochaines années, des mises à l'épreuve sérieuses et des mutations majeures susceptibles de surprendre un bon nombre d'entre-vous qui m'entourent. Il se pourrait peut-être que mes premiers pas dans la vidéo pourraient signer un renouveau artistique non négligeable...

Saturne représente l'engagement, la loyauté, le sérieux, la fidélité, l'intégrité. Avec mon magnifique stellarium natal (un groupement serré d'au moins 4 planètes conjointes) constitué de Saturne, Pluton, Vénus et Soleil, ce n'est un mystère pour personne que je suis un individu sur lequel on puisse compter pour mon sérieux, mon endurance, ma fidélité, mon intégrité, mon esprit passionné voire obsessionnel pour mes sujets d'intérêts...Surtout dans le domaine des sentiments et des arts, dans la vie quotidienne. Même silencieux, ne croyez jamais que je sois inactif mais tout juste en gestation de beaucoup de projets n'attendant que l'éclosion conformément à mon très long processus constitué de ma quête d'approfondissement, de l'élévation continuelle de ma créativité et de la préparation des graines de mes oeuvres de demain.

Je peux désormais me réjouir que je puisse partager au quotidien depuis quelques mois mon existence et mon engouement pour toutes ces orientations en la très chaleureuse compagnie d'une personnalité tout autant atypique, cultivée, curieuse que la mienne dont je suspecte un haut potentiel intellectuel. Pendant six ans, je me suis senti abandonné, tout seul au bon milieu de mes centres d'intérêts éclectiques et d'une ancienne relation de couple qui n'en était finalement pas une, ayant fini par la faire exploser pour me libérer d'une désagréable stérilité en suspension. Ma bonne fée au cerveau bien fait est venue éclairer de sa lanterne mes choix d'avenir en m'apportant ce qu'il existe de plus beau sur terre : L'écoute, l’authenticité, le respect, les concessions et la complémentarité. Que demander de mieux et/ou de plus, même si cette configuration me demande beaucoup de travail spirituel personnel pour en tirer conclusion en récompense(s) ?

Aucun commentaire:

Messages les plus consultés